Comment aménager des combles avec faible hauteur sous plafond ?

Comment aménager des combles avec faible hauteur sous plafond ?

L’aménagement de combles à faible hauteur sous plafond s’avère une opération délicate visant à faire à accorder la disposition particulière de l’espace avec les souhaits et les besoins de l’occupant. Deux options sont notamment envisageables : l’exploitation de la faible hauteur existante ou la modification de la structure des combles. Dans tous les cas, le but est de parvenir à une optimisation intelligente de chaque centimètre. Quelle que soit l’option choisie, plusieurs paramètres doivent entrer en ligne de compte avant de se lancer dans des travaux d’aménagement de grande envergure. Voici quelques conseils pour effectuer le bon choix et bien aménager des combles avec faible hauteur sous plafond.

Comment savoir si on peut aménager des combles bas ?

Dans certains logements, il peut arriver que les pentes de toit soient trop inclinées et qu’il ne soit pas possible d’aménager les combles correctement. Pour savoir si vous pouvez aménager ou pas un comble bas, vous devez d’abord mesurer la hauteur du sous-plafond. Au minimum, sous la charpente, la hauteur du sous-plafond devrait être de 1,80 m. Si une pente de comble est inférieure à 25°, il ne sera alors pas possible de s’y tenir debout. En revanche, si son inclinaison est de 35° ou plus, le comble peut être aménagé bien qu’il faille garder à l’esprit la difficulté de ce type de chantier. Une pente de toiture de 45° constitue l’inclinaison idéale pour aménager un comble. 

L’aménagement de combles à faible hauteur sous plafond peut souvent être nécessaire, notamment dans les logements à faible surface d’habitation ou avec des configurations particulières. Pour un besoin d’espace ou de rangement, l’aménagement de combles bas demande un réel savoir-faire. On parle de comble bas lorsque la distance entre le plancher et le faîtage intérieur est inférieure à 1m80.

Au moment d’effectuer les travaux, il est essentiel de réfléchir également à la mise en place d’importantes couches d’isolation thermique, qui nécessiteront davantage d’optimisations et viendront encore empiéter sur l’espace aménageable. Pour savoir si vous pouvez aménager votre comble, il vous suffit alors de vérifier si vous pouvez y accéder. Vous devez pouvoir vous tenir debout au milieu de celui-ci dans une posture confortable. Si tel n’est pas le cas, il vous faudra alors redéfinir la charpente

Comment aménager des combles avec une faible hauteur sous plafond ?

Chaque disposition de logement étant différente, il est parfois difficile d’envisager la faisabilité ou non de l’aménagement de combles à faible hauteur sous plafond. D’une manière générale, l’essentiel est d’exploiter tous les espaces disponibles. La phase du diagnostic est probablement l’étape la plus importante puisqu’elle vous permettra de cerner vos besoins qui détermineront ensuite la stratégie à adopter. Chambre à coucher, espace de rangement, salle de bain supplémentaire, bureau ou salle de jeux, la hauteur à aménager dépend de votre projet qui n’aura pas les mêmes implications en termes de modularité, de luminosité ou de branchements par exemple.

Pour parfaire l’aménagement des combles à faible hauteur sous plafond, certaines dispositions sont à envisager. La lumière est notamment un élément majeur à prendre en considération. Malgré une faible hauteur sous plafond, un espace bien éclairé avec une luminosité répartie peut répondre à des exigences de confort et de fonctionnalité quel qu’en soit l’usage (bureau ou salle de jeux notamment).

Aménager les sous-pentes est également l’un des meilleurs moyens pour optimiser la rénovation des combles à faible hauteur. Une exploitation maximale du moindre petit espace permet en effet de dissimuler des prises ou d’intégrer des rangements. Il est à cet effet généralement possible de concevoir des pièces mansardées avec des espaces cubiques d’à peu près 4 mètres sous 2,50 mètres. 

Aménager un grenier dans ses combles 

Dans certains cas, les combles avec une faible hauteur sous plafond sont difficilement aménageables pour créer une pièce à part entière. Les occupants envisagent alors bien souvent d’en faire une pièce de stockage tels qu’un débarras ou un grenier. L’aménagement d’un grenier dans les combles permet en effet d’optimiser les espaces de vie en débarrassant autant que possible les autres pièces de la fonction rangement. Vous pourrez ainsi gagner en espace habitable en condensant la surface de stockage.

renier dans les combles permet en effet d’optimiser les espaces de vie en débarrassant autant que possible les autres pièces de la fonction rangement. Vous pourrez ainsi gagner en espace habitable en condensant la surface de stockage.

Afin de pouvoir aménager un grenier dans ses combles, vous devez prendre le temps d’en définir l’usage et l’exploitation qui en découle. Il vous faudra identifier la surface réellement aménageable ainsi que la configuration des lieux notamment en termes de circulation et d’accessibilité.

Le positionnement de l’escalier reste également un détail important pour accéder à vos effets personnels. Pensez aussi à l’isolation des combles ainsi qu’à l’emplacement des fenêtres et aux autres types d’ouverture. Le positionnement des ouvertures déterminera en effet en bonne partie la luminosité entrant dans la pièce ainsi que le confort thermique propice ou non à l’entreposage d’objets et au stockage.

Quant aux démarches administratives et réglementaires relatives à l’aménagement d’un grenier dans un comble, un dépôt de déclaration préalable en mairie s’avère en règle générale suffisant. Elle est en revanche indispensable lorsqu’il s’agit de modifier l’aspect extérieur du logement, ce qui peut être le cas lors d’un aménagement de combles. Malgré des configurations particulières, tous les combles peuvent théoriquement être aménagés à partir du moment où il est possible de concevoir une surface habitable, même dérisoire.  

Concernant les primes énergies pour isoler son logement, vous pourrez dans de nombreux cas obtenir un financement si votre projet fait appel à un volet de rénovation énergétique d’isolation thermique. Les aides de l’Anah (notamment MaPrimeRenov), l’Eco-Prêt à Taux zéro ou encore la TVA à 5,5 % pourront, dans ce cas de figure, être sollicités pour alléger le coût des travaux d’aménagement des combles bas.