De tous les matériaux de couverture, l’ardoise est celui qui exige la pose la plus complexe. Le spécialiste de se travail est l’ardoisier, un couvreur spécialisé ayant appris des gestes pratiqués par cette profession depuis des siècles. Il réalise la pose de l’ardoise à l’aide de techniques précises apprises au cours de sa formation.

Il va sans dire que confier la pose d’une toiture ardoise à un professionnel n’est pas une tâche à prendre à la légère. Il faut avant tout choisir le bon professionnel, celui qui proposera une grande expertise et des prix compétitifs.

Préparation de la pose d’une toiture ardoise

Avant même de travailler l’ardoise et de la fixer sur la charpente il convient de s’assurer que celle-ci est idéalement pensée pour l’ardoise. En effet, il existe de multiples façons de réaliser une charpente et elles ne sont pas forcément toutes indiquées pour n’importe quel type de toiture.

Si vous désirez réaliser une toiture ardoise pose clouée, vous devrez disposer d’une charpente à voligeage. Contrairement aux charpentes destinées à recevoir des tuiles, la charpente recevant des ardoises clouées doit être totalement lisse.

Pour respecter cette nécessité on recouvre la charpente de voliges. Ces dernières sont en réalité des planches d’une largeur de 10cm à 30cm, qui viennent recevoir les ardoises et bien entendu leurs clous. Il est également possible de bitumer les voliges pour assurer une meilleure imperméabilité.

Si vous envisagez une pause au crochet, pour devrez non pas utiliser un voligeage, mais un litonnage.

Cette opération oblige à disposer des liteaux horizontaux de manière à pourvoir accrocher les crochets. L’espacement entre les liteaux est fonction de la taille de vos ardoises, mais mesure généralement une dizaine de centimètres.

Pose clouée pour une toiture ardoise

La pose clouée est la pose la plus traditionnelle mais également la plus longue à réaliser. Elle signifie tout simplement que les ardoises seront littéralement clouées sur le voligeage.

L’ardoise est donc légèrement retaillée aux angles et positionnée sur la rangée précédente pour vérifier que tout est bien placé. Elle est ensuite percée à l’aide du fameux marteau d’ardoisier et de l’enclume qui va avec.

Une fois percée l’ardoise est positionnée et clouée à l’aide de clous spécialement destinés à cette fonction.

Les ardoises sont généralement placées en quinconce et offrent dans tous les cas un recouvrement. En effet, la rangée supérieure vient toujours couvrir une partie de la rangée inférieure pour assurer la meilleure étanchéité possible. La partie cachée est nommée le faux-pureau tandis que la partie visible est nommée le pureau.

Pose au crochet pour une toiture ardoise

La pose au crochet est plus rapide, plus moderne et légèrement moins esthétique car les crochets demeurent toujours visibles.

Elle consiste à utiliser des crochets dont une extrémité est arrimée à un liteau et dont l’autre extrémité retient le bas de l’ardoise.

Cette technique utilise également le système en quinconce et bien entendu le système de chevauchement pureau/faux-pureau. Il est souvent recommandé d’utiliser également des clous pour certaines ardoises notamment les rives.

Astuce : Les crochets sont disponibles en plusieurs métaux, de l’inox au cuivre. Ce dernier est recommandé car outre une grande longévité, il apporte un phénomène naturel anti-mousse en s’oxydant.

Bien débuter la pose d’une toiture ardoise

Toute toiture ardoise débute forcément par le bas du toit, à l’égout, la gouttière ou à la goutte d’eau, selon les appellations régionales.

Cette première ligne d’ardoises est nommée doublis et se voit souvent arrimée à l’aide de clous et de crochets sur une volige placée à l’égout du toit. Cette première rangée possède une grande importance car elle assure la bonne linéarité du reste de la toiture et surtout le bon écoulement de l’eau en fin de toit.

Le reste de la toiture se fait nécessairement à partir de cette rangée, du bas vers le haut. Certains professionnels préfèrent réaliser les rives avant de remplir l’intérieur de la toiture, mais ce n’est qu’une question de préférence.

Copyright © Ardoise-Angers.fr, tout droits réservés. | Contact