Réhabiliter une ancienne toiture ardoise : les bons réflexes

Réhabiliter une ancienne toiture ardoise : les bons réflexes

Comme pour toute toiture, il arrive que des éléments d’une toiture ardoise soient endommagés. Les ardoises peuvent en effet casser, se trouer, se fendre et bien d’autres choses. Il convient donc à un certain moment d’inspecter sa toiture et de faire effectuer la rénovation de certaines parties de la toiture. Pour certains matériaux, comme les tuiles terre cuite, c’est très simple car les produits sont fabriqués en série et se ressemblent tous. L’ardoise, elle, est un matériau naturel qui dispose de ses propres spécificités esthétiques que l’on ne peut pas vraiment émuler. Il faut donc faire attention aux travaux et judicieusement, au devis proposé.

Pourquoi être méfiant

Les spécialistes savent de quoi il en retourne non ? Oui, mais certains spécialistes peu scrupuleux font fi de certains problèmes qui se posent avec de plus en plus d’acuité dans le domaine de l’ardoise de toiture.

La France disposait par le passé de nombreuses carrières d’ardoise. Dans les Pays de la Loire, dans les Ardennes et à d’autres lieux, ils existaient de nombreux producteurs. Ces derniers ont tous fermé les uns après les autres pour diverses raisons. Le résultat qui nous concerne donc, est que l’ardoise française est une rareté. Il n’existe en effet plus de carrière en activité dans l’hexagone depuis 2014.

Il faut donc s’orienter vers des ardoises étrangères, qui bien qu’étant de bonne qualité ne proposent pas forcément les mêmes coloris et les mêmes formats.

Pourquoi être méfiant ?

 

La couleur de l’ardoise

Si vous devez rénover une partie de votre toiture ardoise il faut dans l’idéal disposer d’ardoises e la même teinte. Si votre toiture est très ancienne, les ardoises sont probablement françaises et le problème du coloris se pose.

Le spécialiste qui réalisera les travaux saura sans doute vous conseiller. Cependant, sachez que les ardoises d’Eifel remplaceront idéalement les ardoises ardennaises de type Herbeumont, tandis que les ardoises du Pays de Galle proposeront une teinte proche des ardoises de Fumay.

Dans tous les cas, les échantillons vous permettront de définir quelle provenance privilégier.

La forme de l’ardoise

Les formes suivent le même schéma. Par exemple les ardoises ardennaises avaient tendance à être relativement grandes et donc épaisses. Il faudra donc trouver le type d’ardoises qui seront de même format ou plus importantes.

De manière très similaire les ardoises françaises très anciennes étaient refendues à la main, tandis que les ardoises modernes sont fendues mécaniquement selon des normes bien précises. Les ardoises modernes sont donc plus lisses et ne se fondront pas vraiment dans une toiture aux ardoises très irrégulières. Il faut donc savoir comment mélanger les types de la manière la plus efficace.

La forme de l’ardoise

Achetez de l’ancien ?

Enfin, sachez qu’il est possible d’acheter d’ancienne ardoises françaises. Il faut par contre être patient et savoir traquer la bonne affaire. Dans l’idéal il faut faire confiance à un spécialiste qui connaitra les réseaux proposant des ardoises anciennes de bonne qualité.

Sachez également que si vous désirez récupérer et réutiliser les anciennes ardoises présente sur un bâtiment vous appartenant, que les ardoises clouées avec des clous en fer sont particulièrement délicates à démonter. Il faudra donc compter avec un taux de casse relativement élevé.